A celle qui est inquiète

A celle qui est inquiète…

…Inquiète pour ta santé, pour ta situation, pour ta réputation.

Je vous invite à considérer ce qui est au fond de votre cœur.
A la surface, il y a les raisonnements, les arguments, les influences. Il y a le pour et le contre, ce qui se dit et s’entend, ce qui est réprouvé ou ce qui est admis.
Plus profond, il y a les craintes et les espoirs, les besoins et les soupirs. Là se trouvent les raisons qui vous sont propres, vos attentes et vos projets, vos élans et vos découragements.
Plus profond encore, à l’intérieur, au cœur, il y a l’indicible, la conscience. La conscience n’a pas d’autre raison qu’elle-même. Elle entend des paroles que l’oreille n’entend plus, elle sonde des raisons que le raisonnement ignore. Dans les choix difficiles, c’est elle qui nous instruit de la vérité. Elle nous avertit de ce qui demeurera au-delà des circonstances présentes.
Choisissez d’honorer la conscience que Dieu vous a donnée ; laissez paraître ce qui vient du cœur. Les temps et les circonstances changent, mais la conscience demeure, quand bien même on lui aurait intimé le silence.
Que Dieu vous bénisse et vous garde.

« Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie »
Proverbes 4 :23