Journée Des Droits de l'Enfant

Journée des droits de l'Enfant :

 

Le premier droit de l’enfant est que le petit de l'homme voit le jour, qu'il naisse.

Je mets au défi quiconque de me prouver que l'embryon, le fœtus n'est pas un enfant.

Quelle femme, quelle mère a donné naissance à un être vivant d'une autre espèce que l’espèce humaine.

 

Arrêtons ne nous cacher derrière une dialectique, des mots, des potentialités, des raisonnements humains pour ne pas voir la réalité simple et compréhensible par un enfant : ce que porte une femme dans son ventre, dans son utérus n'est autre qu'un enfant, un frère ou sœur en humanité.

 

Alors passer cette évidence, nous pouvons voir, et comprendre que toute atteinte à l’intégrité physique de cet enfant fût il dans le ventre de sa mère est une violence, une atteinte à ses droits fondamentaux.

En ce jour où les gouvernants font de belles déclarations, mettent en place des stratégies pour diminuer les violences faites aux enfants, mon vœux et j'ose dire ma prière est que nos frères et sœurs en Christ, nos assemblés chrétiennes rencontrent, soutiennent, rejoignent les associations qui défendent la Vie. Car au delà des concepts au delà des valeurs il y a des femmes, des enfants qui souffrent silencieusement, qui ont besoins du Sauveur de leurs âmes, de votre aide spirituelle et matérielle.

 

Mathieu 25:46 Jésus dit : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites

et

Article 6 de la convention internationale des droits de l'enfant :