Alternative au RU 486

 

L'avortement par pilule RU 486 n'est pas une fatalité si la femme est prise de remords ou de lucidité après avoir pris son comprimé.

 

 

" Le Docteur Matthew Harrison a commencé à travailler en 2006 à l’élaboration d’un protocole pouvant inverser l’effet de la prise d’une pilule abortive (RU486). Aujourd’hui, le procédé est disponible auprès d’un réseau de 300 médecins aux Etats-Unis. Selon ses promoteurs, il aurait permis de voir naître 175 bébés à ce jour. Pour le docteur Harrison, il s’agit avant tout de permettre aux mères de revenir sur leur décision, si elles venaient à regretter la prise du RU486.

Le stéroïde utilisé dans les avortements médicamenteux prive le fœtus des nutriments nécessaires à son développement et provoque sa mort. Pour que l’avortement au RU486 soit complet, la mère doit ingérer une seconde pilule qui provoque l’évacuation du fœtus décédé.

Le procédé d’inversement développé par le docteur Harrison consiste à injecter à la patiente regrettant la prise du RU486 une série de piqûres de progestérones, avant la fin de la procédure d’avortement. Les injections de progestérones permettraient à l’organisme de la mère de continuer à nourrir le fœtus, annulant les effets du RU486. Le taux de réussite du protocole est d’environ 60%.

L’Etat de Louisiane étudie actuellement les effets du protocole, en vue d’en informer les candidates à l’avortement médicamenteux lors de leurs démarches auprès des médecins."

 

Source :.evangeliques.info